22 octobre 1942   23 octobre 1942   24 octobre 1942

En Birmanie, la majorité des troupes britanniques ont atteint le bazar de Cox et leurs unités de tête ont atteint Buthidaung. Ils engagent le combat contre les Japonais qui se sont repliés depuis Akyab. Les Japonais tiennent leur position.

En Algérie, en préparation pour l'opération Torch, le général britannique Clark débarque en Algérie pour des pourparlers avec le général français Mast et Robert Murphy, un diplomate américain. Murphy a dirigé les négociations avec les dirigeants français du Maroc et d’Algérie concernant la prochaine invasion. Mast et Bethouart, chefs d’état-major d’Alger et Casablanca, donnent leur appui. Cependant, l'appui aux Alliés est moins répandu auprès des officiers supérieurs français et des soldats, il est inexistant dans la marine, qui n’a jamais pardonné aux Britanniques le bombardement des navires français à Mers-el-Kebir et Dakar. L'objectif de cette rencontre particulière est d’assurer la coopération du général Mast avec l'effort allié et de lui faire accepter le général Giraud comme leader des Français. Mast est d’accord.

En Afrique du Nord, c’est la seconde bataille d’El Alamein. Les Britanniques lancent l'offensive. L'attaque du général Montgomery débute avant minuit. La bataille a été planifiée dans ses moindres détails avec un entrainement minutieux des troupes. Une campagne d’artillerie d’envergure a été élaborée et des mesures de diversion ont été prises afin d’embrouiller l'ennemi quant à l'heure et les emplacements de l'attaque. Le plan de Montgomery prévoit que l'infanterie du 30ème corps britannique avance à travers les champs de mines et les positions de l'infanterie ennemie avec le 10ème corps; deux divisions blindées passeront pour prévenir toutes contre-attaques alors que l'infanterie s’occupera de dégager le terrain et élargir le couloir. La phase finale prévoir un combat et la destruction des blindés allemands à terrain découvert. Les Britanniques ont une supériorité de l'ordre de 2 pour 1 en chars, canons et hommes. Ils dominent également les airs. Les unités allemandes et italiennes sont à court de ravitaillement. Ils sont tellement à court de carburant que le groupe blindé a été divisé en deux groupes afin de permettre aux unités motorisées d’atteindre les sites de combat. Les unités allemandes et italiennes ont également été mélangées afin d’offrir aux Britanniques un front de force homogène. L'attaque commence à faire défaut sur la 164ème division allemande et la division Trento italienne, appuyés par la division italienne Littorio et la 15ème division allemande de Panzer. Les attaques britanniques de diversion dans le sud maintiennent la 21ème division de Panzer à sa position pour l'instant. Les troupes britanniques font des progrès mais ne parviennent pas à pousser leurs blindés à travers les champs de mines. Le général Stumme, qui commande en l'absence de Rommel, meurt d’une crise cardiaque alors qu’ils visitent les lignes de front. Dans la confusion suivant sa mort, les réponses allemandes aux attaques ralentissent.

   octobre 1942   
D L M M J V S
             1  2  3
 4  5  6  7  8  9  10
 11  12  13  14  15  16  17
 18  19  20  21  22  23  24
 25  26  27  28  29  30  31
                    

Aujourd'hui le 18 novembre


18 novembre 1940
(il y a de cela 77 ans!)

18 novembre 1941
(il y a de cela 76 ans!)

18 novembre 1942
(il y a de cela 75 ans!)

18 novembre 1943
(il y a de cela 74 ans!)

18 novembre 1944
(il y a de cela 73 ans!)

Recherche

Google