6 décembre 1941   7 décembre 1941   8 décembre 1941

Dans le Pacifique, les troupes japonaises bombardent Guam et Wake, Midway est bombardée par des destroyers japonais.

À Ottawa, le gouvernement canadien déclare la guerre au Japon.

À Washington, la dernière portion du signal japonais, qui indique clairement que les relations sont interrompues, est interceptée et décodée par les Américains. Les délais de décodage du message et la difficulté de fixer un rendez-vous avec le secrétaire Hull permet à la délégation japonaise de ne pas rencontrer l’échéance de leur pays pour présenter une note officielle de rupture des relations diplomatiques avant les attaques de Pearl Harbor.

À Tokyo, les Britanniques reçoivent l’information officielle des Japonais trois heures plus tard, au moment où l’ambassadeur à Tokyo reçoit une copie de la note japonaise. Les ambassadeurs britannique et américain à Tokyo reçoivent les déclarations de guerre trois autres heures plus tard.

À Hawaii, l’attaque japonaise est lancée à 0755 heure locale, depuis six porte-avions, Akagi, Kaga, Hiryu, Soryu, Zuikaku et Shokaku, ils transportent un total de 423 avions. Sa cible est Pearl Harbor, la base principale de la flotte américaine du Pacifique. L’effet de surprise est total, autant du point de vue tactique que stratégique. La force opérationnelle japonaise est sous le commandement de l’amiral Nagumo et elle possède aussi deux cuirassés, deux croiseurs lourds ainsi que des destroyers et des navires d’appui incluant des pétroliers. La base est frappée par deux vagues d’attaque. La première est dirigée par le commandant Fuchida, elle se compose de 40 bombardiers qui transportent des torpilles spéciales de surface, 51 bombardiers en piqué, 50 bombardiers de haute altitude et 43 chasseurs. La seconde vague a presque la même composition mais avec plus de bombardiers en piqué remplaçant les bombardiers à torpilles de surface. L’ensemble des 8 cuirassés du port sont endommagés. L'Arizona coule avec la majorité de son équipage, l'Oklahoma coule également. Trois croiseurs et trois destroyers sont également envoyés par le fond. Les Américains perdent 188 avions, les Japonais en perdent 29. Malgré sa force de frappe l’amiral Nagumo n’envoi pas une troisième vague. Les trois porte-avions américains qui servent dans le Pacifique ne sont pas dans le port et échappent aux attaques, c’est aussi le cas des principales infrastructures du port, incluant les réservoirs de carburant, qui sortent indemnes des attaques.

Sur le front de l’Est, le feld-maréchal Brauchitsch offre sa démission à Hitler suite au succès de la contre-offensive soviétique, il invoque la maladie. Elle n’est pas acceptée officiellement, mais Brauchitsch est écarté de toutes les décisions importantes.

   décembre 1941   
D L M M J V S
    1  2  3  4  5  6
 7  8  9  10  11  12  13
 14  15  16  17  18  19  20
 21  22  23  24  25  26  27
 28  29  30  31         
                    

Aujourd'hui le 20 juillet


20 juillet 1941
(il y a de cela 76 ans!)

20 juillet 1942
(il y a de cela 75 ans!)

20 juillet 1943
(il y a de cela 74 ans!)

20 juillet 1944
(il y a de cela 73 ans!)

Recherche

Google